Dans la même rubrique...

jeudi 9 avril 2020

Et à La Poste ? On avance masquée ! Enregistrer au format PDF

Une information de la section des retraités CGT de la Poste des BdR

"Alors que l’inspection du travail vient d’enjoindre à Fedex d’équiper ses salariés de masques et de gants, la direction du groupe La Poste n’a toujours pas fourni le matériel minimum à l’ensemble de ses équipes titulaires et encore moins aux précaires et aux prestataires. Au détour d’une procédure juridique, nous venons d’apprendre qu’elle avait un stock énorme de masques.

Un procès qui nous éclaire déjà.

Attaquée ( par SudPTT) sur la question de la sécurité des postier·e·s pendant la crise covid. La Poste, pour se défendre, a fourni par l’intermédiaire de son avocat, un beau document qui nous explique tranquillement que La Poste était bien consciente du danger et qu’elle stockait des masques pour protéger ses agents.

La lecture de la pièce indique que le groupe dispose de 486 000 paquets de 50 masques. Donc, 24 300 000 masques sont en stock quelque part ! Plus de 24 millions de protections que n’ont pas eu les agents du guichet au début du confinement, plus de 24 millions de masques qui ne sont pas arrivés chez les livreurs et facteurs !

Une partie à été distribuée (300 000) au ministère de l’intérieur, on le sait grâce à un tweet de Castaner, mais pas aux agents, ni aux hospitaliers ! Pourquoi ces matériels n’ont-ils pas été distribués aux postier·e·s les plus exposé·e·s ?

Jusque très récemment les préconisations de La Poste étaient très claires, on ne donne des masques qu’aux agents ayant des symptômes ! Puis la doctrine a changé, en même temps que les mensonges du gouvernement sur l’utilité des masques étaient mis à jour. Mais quel sera le coût de ces calculs à la petite semaine ?

Alors que l’armée annonce 600 malades, que certains ministères et entreprises font de même, La Poste refuse un bilan au prétexte d’une défense « des données personnelles »... Pourtant nous le savons, des centaines de postier·e·s ont été testé·e·s positif·ve·s au covid et des milliers sont suspecté·e·s de l’avoir.

Au sortir de cette crise sans précédent il faudra faire les bilans. L’incurie du gouvernement et le cynisme mercantile des dirigeants de La Poste auront eu de lourdes conséquences. Ils devront rendre des comptes, ils sont responsables et coupables !"